Bébé : les longues siestes sont essentielles pour bien apprendre
B

Vous avez envie que votre bébé apprenne beaucoup de choses ? Alors, ne lésinez pas sur ses siestes. En effet, ces moments de sommeil au cours de la journée contribuent énormément à l’assimilation de nouvelles connaissances chez les enfants. On vous explique comment.

Les longues siestes : un must pour la maturation du système nerveux central de bébé

Pour un bébé, dormir est aussi important qu’être nourri et aimé et on ne parle pas uniquement des huit heures de sommeil de la nuit. Les siestes pendant la journée sont aussi essentielles, car elles jouent un très grand rôle dans la croissance et le bien-être de bébé.

Loin d’être une mise en pause de l’activité mentale et physique de l’enfant, les siestes au cours de la journée permettent au contraire à l’enfant d’évoluer sur les plans physiologique et intellectuel.

Sur le plan physiologique, il y a, pendant la sieste, une sécrétion de l’hormone de croissance. Pendant que bébé dort paisiblement, son corps procède à l’élimination des déchets, au renforcement des os, à la cicatrisation des plaies. C’est aussi pendant ce temps que se fait le combat contre les virus.

Les bénéfices de la sieste pour l’enfant au niveau intellectuel ont lieu durant une phase particulière du sommeil. C’est au cours de ce laps de temps que se font le traitement de l’information et la mémorisation, l’apprentissage de nouvelles matières. La maturation du système nerveux central ainsi que l’adaptation émotionnelle se développent aussi pendant cette étape de la sieste.

Un fait confirmé par des études

Pour prouver l’importance des longues siestes pour les enfants, des chercheurs anglais de l’université de Sheffield ont effectué une étude sur plusieurs bébés. Ces bébés au nombre de 216 étaient âgés de 6 à 12 mois.

L’étude a consisté à faire réaliser aux enfants 3 nouvelles tâches dont s’amuser avec des marionnettes. Juste après la séance, la moitié des enfants ont dormi durant les quatre heures suivantes. Parmi la seconde moitié, certains ont dormi durant moins de 30 minutes et d’autres n’ont pas du tout dormi.

Le jour suivant, les 216 enfants ont été encouragés à refaire ce qu’ils ont appris la veille. Les chercheurs ont alors remarqué que les bébés ayant fait une longue sieste sont parvenus à reproduire une tâche et demie. Les autres bébés n’ont pas pu quant à eux refaire une seule des tâches apprises la veille.

À l’issue de l’expérience, les auteurs de l’étude sont arrivés à la conclusion que dormir comme un bébé est essentiel pour bien apprendre. Alors, combien de temps bébé doit-il vraiment dormir pour être physiquement, physiologiquement et intellectuellement en forme ?

Conseils pour bien planifier les siestes de l’enfant

Bien que les longues siestes soient importantes pour tous les bébés, tous n’ont pas besoin de dormir durant le même nombre d’heures. En effet, la planification des heures de sieste se fait en fonction de l’âge et des besoins en sommeil de l’enfant. Le nombre de siestes à faire pendant une journée est aussi dépendant de l’âge de l’enfant.

Pour les nouveau-nés de 0 à 3 mois

Pour les nouveau-nés de cet âge, il faut 4 à 6 périodes de sommeil pendant une journée. Les bébés de cet âge se fatiguent vite au bout d’une heure.

Pour les bébés d’environ 4 mois

Vers 4 mois, le bébé doit faire une sieste le matin, une deuxième en début d’après-midi et une troisième en fin d’après-midi. Il faut en outre respecter un temps maximum d’éveil de 2 heures entre ses temps de sieste.

Temps de sieste des enfants de 9 à 18 mois

À cet âge, les enfants ont besoin d’une première sieste dans la matinée et d’une seconde au cours de l’après-midi.

À 18 mois et entre 2, 3 et 4 ans

Pour les enfants de 18 mois, une sieste en début d’après-midi suffit. Dès l’âge de 2 ans jusqu’à 4 ans, l’enfant devra faire une sieste tout juste après le repas de midi.

Vers 4 et 5 ans

Les enfants de 4 à 5 ans ont besoin d’une période de repos. Cette période de repos est à observer durant toute la vie, car il s’agit d’un besoin physiologique du corps humain.

Notez que parfois, certains enfants s’opposent au fait de faire la sieste. Pour pallier ce refus de dormir, une solution est d’instaurer un temps de repos pendant lequel, l’enfant s’allongera seulement sans fermer les yeux s’il le souhaite.

Poule Mouillette
Jeune maman de deux enfants, un grand bleu et une mini rose, je vous livre tous mes secrets pour profiter à fond de votre vie de parents. Découvrez mes conseils et mes sélections shopping pour vous faire plaisir sans vous ruiner.

Vous aimerez aussi :

Réactions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici