Cauchemar de bébé : comment apaiser et rassurer votre enfant ?
C

Après avoir passé le cap des 18 mois, le bébé peut commencer à avoir des cauchemars. Puisqu’il est susceptible d’avoir peur au cours de ses nuits, il est du rôle des parents de l’aider à passer cette étape de son développement avec assurance. Voici quelques méthodes pour aider son enfant dans cette période.

Comprendre les peurs du bébé pour mieux l’accompagner

Les cauchemars font partie des étapes fondamentales pour le développement psychoaffectif d’un bébé. Pour réussir à l’accompagner au cours de cette période, il est important de connaître et de comprendre l’origine de ses peurs.

Les cauchemars interviennent généralement au-delà de 3 heures du matin, lorsque l’enfant entame la seconde partie du sommeil nocturne. Il peut se réveiller en sursaut, avec une forte transpiration et presque essoufflé. Ce qui fait peur aux enfants au début de cette phase de leur développement est généralement un bruit interne à la maison. Il peut s’agir par exemple du claquement d’une porte ou d’une fenêtre.

Par la suite, les peurs proviennent des bruits externes à la maison, comme une sirène de pompier en pleine nuit ou des pas d’un groupe de personnes. La dernière source de peurs provient du fruit de l’imagination de l’enfant (peur du noir, des monstres, etc.).

Par ailleurs, la source des peurs évolue avec l’âge de l’enfant. En tant que parent, vous n’avez pas à vous inquiéter, car il s’agit d’une étape normale, voire indispensable de sa vie. Votre rôle sera donc de limiter au maximum les sources de peurs dans la maison. Il faut par exemple bien fermer les portes, éviter que l’enfant ne suive des programmes télévisés déconseillés pour son âge (films d’horreurs par exemple). Si le noir lui fait autant peur, vous pouvez laisser la lumière de sa pièce allumée. En outre, un geste incontournable que doit adopter tout parent est d’apprendre à rassurer son enfant.

Mettre en confiance l’enfant pour l’aider à combattre ses peurs

La meilleure manière pour aider votre enfant lorsque ses cauchemars sont violents est de le rassurer. Pour ce faire, il est recommandé de communiquer avec lui.

En tant que parent, vous devez l’écouter et lui montrer que tout ce dont il a peur n’est que le fruit de son imagination. Pour l’en convaincre, vous pouvez lui parler des peurs que vous aviez eues par le passé. Ensuite, il est également possible de prendre d’autres dispositions en fonction de l’origine de ses peurs. N’hésitez donc pas à prendre votre enfant dans vos bras après son brusque réveil dans la nuit. Cela permettra de le rassurer. Certains spécialistes recommandent également l’achat d’un attrape-rêve à poser dans la chambre du petit.

Savoir quand prendre de grandes mesures

A priori, il n’y a pas à s’inquiéter quand son enfant fait des cauchemars. Toutefois, lorsque ce phénomène devient trop fréquent et très violent, il convient de recourir à l’expertise d’un spécialiste (comme un psychologue). En effet, fans des cas pareils, la source de la peur de l’enfant peut être très grave et il faudra un accompagnement plus sérieux. L’enfant dissimule peut-être une grande angoisse ou un traumatisme.

Par ailleurs, il faut savoir distinguer les terreurs nocturnes des cauchemars. Pour faire cette nuance, il faut observer les réactions de l’enfant au cours de la nuit et tenir compte de l’heure à laquelle ses réactions interviennent. Les terreurs nocturnes interviennent avant 3 heures du matin et se caractérisent par une agitation (des spasmes et des gestes brusques parfois) dans le sommeil. Il peut arriver que l’enfant parle même dans son sommeil. À ce niveau, vous n’avez pas forcément besoin de l’accompagner même si certaines réactions ressemblent à du somnambulisme.

Voilà quelques astuces clés qui vous permettront de rassurer votre bébé quand il fait des cauchemars. N’hésitez pas à voir un spécialiste quand il le faut.

Poule Mouillette
Jeune maman de deux enfants, un grand bleu et une mini rose, je vous livre tous mes secrets pour profiter à fond de votre vie de parents. Découvrez mes conseils et mes sélections shopping pour vous faire plaisir sans vous ruiner.

Vous aimerez aussi :

Réactions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici